Trouble de la vision

Chapitre Progress:
  • La vision nocturne
    night-driving-06-0312-lgn

    La vision nocturne
    Conduire la nuit a un grand effet sur ​​votre vision, y compris :
    – Une acuité visuelle réduite
    – Une diminution de la distance et perception de la profondeur
    – Les couleurs et les contrastes sont moins distincts
    – Un réglage constant de vos yeux entre l’obscurité et les phares lumineux, etc.
    – La fatigue et ses effets sur la vision

  • Seuls les usagers de la route qui sont éclairés par vos phares seront vus, et ils peuvent sembler venir de nulle part.

    Le moment le plus dangereux de conduire est au crépuscule en raison de l’horizon et du ciel lumineux et de la route sombre.

    Pour conduire en toute sécurité la nuit, assurez-vous de :
    – réduire votre vitesse en fonction de la portée des phares
    – Augmenter la distance de suivi
    – Laisser une marge de sécurité plus grande parce que toutes les manœuvres nécessitent plus de temps à faire en raison de la difficulté à juger la distance.
    Utiliser vos feux de route sur les routes non éclairées (n’oubliez pas de changer aux feux de croisement à moins de 100 m avant d’arriver à un autre véhicule)
    – Parcourez aussi loin que possible
    – Nettoyer les fenêtres et les lumières
    – Éviter l’éblouissement intérieur
    – Utiliser vos feux de route et feux de signalisation pour communiquer avec les autres usagers de la route
    – Activer le dégivreur et le désambueur au besoin

  • Sur-utiliser vos phares
    2-47Lorsque vous conduisez la nuit, si votre distance de freinage est plus longue que la longueur de vos phares, vous sur-utiliser vos phares et vous ne serez pas en mesure de vous arrêter avant l’obstacle.

    Réduisez votre vitesse en fonction de la portée des phares.

    En tournant la nuit, les phares éclairent en avant et alors vous ne serez pas en mesure de voir tous les véhicules qui viennent dans le virage. Réduisez donc votre vitesse dans les virages.

    Dans les régions urbaines
    Utiliser votre vision sélective pour identifier les données nécessaires pour conduire en toute sécurité.
    Augmenter l’intensité de l’éclairage du tableau de bord afin de voir facilement les informations affichées.

    Dans les régions rurales
    Un mauvais éclairage combiné avec de l’excès de vitesse est une combinaison dangereuse
    Réduisez l’éclairage du tableau de bord et utilisez vos feux de route
    Utiliser autant d’informations que possible, y compris la ligne des poteaux de services publics, les cimes des arbres, et la réflexion des lumières venant en sens inverse.

    L’éblouissement
    L’éblouissement est une cécité temporaire qui se produit lorsque les yeux se réadaptent à la lumière de l’obscurité
    Il est important d’éviter les reflets de l’éclairage du tableau de bord, plafonnier et d’autres sources intérieures.

    Rétroviseur de nuit
    La nuit, il est important de retourner votre rétroviseur intérieur à la position de nuit pour vous assurer que vous n’êtes pas aveuglé par les reflets de véhicules qui vous suivent.
    Utiliser vos feux de croisement sur les routes bien éclairées.

    Lorsque vous approchez d’un véhicule en circulation venant en sens inverse, changer vos feux de route aux feux de croisement pour éviter d’aveugler l’autre conducteur.

    Si les lumières de l’autre véhicule vous aveuglent, éclairez vos phares pour leur communiquer qu’ils ont besoin de changer aux feux de croisement.
    Si vous suivez un véhicule plus lent dans la nuit, changer à vos feux de croisement, et seulement activer vos feux de route après l’avoir passé.

    Quand vous êtes ébloui des deux côtés :
    – Éclairer vos feux de route
    – Vérifier votre rétroviseur
    – Réduisez votre vitesse
    – Fermer un œil et regarder en avant au centre de la voie.
    Une fois passées les multiples sources d’éblouissement, ouvrez votre œil fermé. Cet œil n’a pas été affecté par l’éblouissement, et peut être utilisé pour guider votre véhicule.

  • SONY DSCBrouillard et nuage de pollution
    Le brouillard est la condensation rapide de l’humidité dans l’air.
    Le nuage de pollution est un brouillard de particules de fumée.

    Quand vous faites face au brouillard / nuage de pollution :
    – Réduisez la vitesse et conduisez lentement et constant
    – Utiliser les feux de croisement
    – Augmenter la distance de suivi
    – Utiliser les marquages ​​au sol comme un guide (feux arrière du véhicule en avant peut vous diriger en dehors de la chaussée)
    – Utiliser le désembueur / dégivreur et essuie-glaces en fonction des besoins
    – Soyez attentif aux véhicules plus rapides approchant derrière vous
    – Utiliser les feux de détresse, éclairer vos feux de freinage pour avertir d’un danger imminent.

    En cas de brouillard très dense :
    – Tassez-vous en toute sécurité sur l’accotement et immobilisez votre véhicule
    – Activer les feux de détresse et le plafonnier
    – Éteignez les phares
    – Ne pas retourner à la chaussée jusqu’à ce que les conditions s’améliorent.

  • Sun and Glare
    – Si vous conduisez dans le soleil, porter des lunettes de soleil polarisées
    – Ajuster la visière pour bloquer le soleil hors de vos yeux
    – Augmenter la distance de suivi et rouler plus lentement
    – Si vous conduisez avec le soleil derrière vous, les véhicules venant en sens inverse ne peuvent pas vous voir. Assurez-vous que vos phares sont allumés.
  • Conditions hivernales

    L’hiver est difficile sur les véhicules. Assurez-vous que vous et votre véhicule êtes prêts.

    Avant le début de l’hiver
    Faites la mise au point du moteur
    Remplacer l’huile à moteur d’été avec une huile à moteur qui coule bien à des températures plus froides.
    Un chauffe-bloc peut être un bon investissement pour vous assurer de partir le moteur par froid extrême.

    Le système de distribution du carburant
    Garder votre niveau de carburant aussi plein que possible pour s’assurer que le conduit de gaz ne laisse pas l’humidité entrer.
    Conduisez au moins 15 minutes de temps avant de couper le moteur, ce qui permettra à l’humidité de quitter le conduit de gaz.
    Par temps très froid, ajouter de l’antigel au conduit de gaz à chaque fois que vous faites le plein.

    Le système électrique
    Dans le froid, il faut plus d’énergie pour faire démarrer le moteur, et la batterie à moins de pouvoir
    Vérifier que vous disposez d’une batterie complètement chargée
    Les bornes de batterie doivent être propres.

  • Conditions hivernales

    Les pneus
    Les pneus doivent être de la bonne sorte pour les conditions hivernales de votre région.
    Les quatre pneus doivent être de la même sorte, et gonflés correctement.

    Climatisation / Chauffage
    L’antigel doit être ajouté pour assurer que votre voiture est protégée aux températures de l’hiver.
    Vérifier les conduits d’air et le ventilateur pour assurer de bonnes performances.

    Les freins
    Très important de les utiliser sur des routes glissantes. Les freins de stationnement devraient aussi fonctionner correctement.

    Essuie-glace / Lave-glace
    Les essuie-glaces d’hiver doivent être installés/
    Le liquide pour lave-glace qui fonctionne à vos températures hivernales locales doit être dans le réservoir, et une bouteille de rechange dans le coffre.

    Échappement
    Vérifier l’étanchéité et le relâchement.

  • Conditions hivernales

    Les serrures et les joints
    Lubrifier les serrures
    S’assurer que les joints autour des portes sont en bonne état pour garder la chaleur en dedans lorsque vous conduisez.

    Accessoires nécessaires
    En hiver, il est sage de toujours avoir dans votre voiture une brosse, un grattoir, une pelle à neige, du sable ou du sel, les aides traction (grilles ou des tapis antidérapants), un dégivreur à serrure pour le déverrouillage (porter-le sur votre personne).

    En cas de panne mécanique :
    – Câbles de démarrage
    – Fusées
    – Lampe de poche
    – Petite trousse à outils
    – Des fusibles et ampoules de rechange

    Trousse de survie
    Si votre voiture tombe en panne pendant une période prolongée, il sera nécessaire d’avoir ces objets pour lutter contre le froid. Bougies et allumettes / briquet, porte-bougie en métal (pour de la chaleur et de la lumière), de la nourriture non périssable à haute teneur calorique, un thermos pour des boissons chaudes, sucrées, sans alcool, des couvertures, des vêtements chauds, des gants et des sacs en plastique, une trousse de premiers soins.

  • Conditions hivernales

    Approchez votre véhicule
    Démarrer le moteur et activer le dégivrage / le désembueur
    Enlever la neige des fenêtres, sur le toit, la valise, l’intérieur des pneus, les phares et la plaque d’immatriculation
    Décoller les essuie-glaces et gratter les fenêtres
    Lorsque vous êtes prêt à entrer dans le véhicule, enlever la neige de vos chaussures pour vous assurer que vos chaussures toucheront les pédales aussi directement que possible.
    Appuyer sur l’accélérateur pour réinitialiser la commande de ralenti.
    Passer en vitesse, et rouler lentement pendant les premières minutes pour permettre à l’ensemble du groupe motopropulseur se réchauffer et de se lubrifier.

    Conduire en hiver
    Laisser les roues diriger par l’avant.
    Relâcher la pédale de frein et appliquer une légère pression sur l’accélérateur.
    Une fois en mouvement, appuyer fermement sur ​​l’accélérateur, et augmenter progressivement la vitesse.
    Si vous vous prenez dans les ornières dans la neige, changer de direction pour obtenir plus d’élan.
    Ne faites pas tourner vos pneus dans le vide, car le frottement supplémentaire et la chaleur ajoutée entraîneront la neige sous les pneus de passer à l’eau, puis la glace.

    En général
    Allez-y doucement avec les freins, l’accélérateur et comment vous dirigez le volant.
    Réduisez la vitesse.
    Les manœuvres brusques ou rapides sont la cause la plus fréquente de perte de contrôle sur les surfaces glissantes.
    Activez les essuie-glaces avant d’arriver près des autres véhicules, car il est possible que la neige soit lancée sur votre pare-brise
    Suivez les traces des autres véhicules et conduisez dans la voie qui a moins de neige / glace. Évitez d’aller dans les ornières, mais si vous le faites, ne tentez pas de vous en sortir à pleine vitesse.
    Faites particulièrement attention sur les ponts, les autoroutes surélevées et des zones ombragées parce que la glace se forme plus rapidement dans ces régions.

    Ralentir / S’arrêter
    Laisser plus d’espace pour freiner
    Relâcher l’accélérateur graduellement
    Si vous voulez faciliter votre trajet, passez en nul (N)
    Freiner doucement, et si une roue patine, relâcher les freins et appuyer encore plus doucement. S’il continue de déraper toujours, passez en nul et pomper les freins.

    Stationner
    Dans la neige abondante, créer une trace pour vous-même en conduisant dans votre place de stationnement, et ensuite reculer.
    Il est toujours préférable que votre véhicule soit capable de laisser par l’avant, surtout en hiver
    Le frein de stationnement peut coller par temps froid. Pour le libérer, reculer lentement tout en libérant le mécanisme.

    Pris dans la neige / glace
    Assurez-vous que les pneus sont dirigés vers l’avant.
    Conduisez lentement.
    Faire tourner vos pneus dans le vide vous prendra plus profond.
    Limiter la portée de votre trajet à celle disponible sans faire tourner vos pneus dans le vide.
    Accélérer doucement quand vos pneus adhèrent sans faire tourner vos pneus dans le vide, passer en nul, laissez-vous avancer sans appuyer sur l’accélérateur.
    Freiner lorsque vous atteignez la limite dont vous pouvez aller.
    Répéter dans la direction opposée et balancer le véhicule pour vous déprendre.

    Utilisation des aides traction
    Vous pouvez utiliser vos tapis de véhicule, avec le côté pointu vers le bas, pour vous aider à déprendre.
    Placez le tapis en face (si vous avancer) ou en arrière (si vous reculez) de roues.
    Avancer lentement et prudemment. Ne faites pas tourner vos roues dans le vide.

    Lorsque vous avez calez le moteur ou êtes enneigé
    Si possible, tassez votre véhicule sur le bord de la route
    Activer les feux de détresse
    Ouvrir la fenêtre légèrement pour faire circuler l’air
    Éteindre le moteur
    Allez chercher la trousse de survie de la valise
    Faire tourner le moteur pendant 10 minutes toutes les heures pour réchauffer le véhicule et recharger la batterie.
    S’assurer que le tuyau d’échappement est dégagé.

    Utiliser le sac de plastique pour envelopper vos pieds et vos jambes pour conserver la chaleur du corps
    Rester éveillé. Si vous avez de la compagnie, relayez-vous pour dormir pendant de courtes périodes
    Ne pas laisser le véhicule, sauf si vous êtes certain que vous pouvez trouver de l’aide aux alentours. Le véhicule est un abri chaud.
    Utiliser les bougies, la nourriture et les boissons avec modération.